presse et revue 1913-1914

Le roman d une comédienne

Le Figaro. Supplément littéraire du dimanche 07 mars 1914

 

Falaise ne manquent guère de visiter à quelques kilomètres de la ville, le romantique tombeau de la comédienne Marie-Elisabeth Joly, qui s'élève au sommet de la Roche Saint-Quentin(...)Marie Joly, reçue à la Comédie en 1781, a vite conquis l'un(...)Marie Joly reconnut peut-être que cet amant si cher n'était pas digne de tant de feux, que des raisons intéressées se mêlaient à son attachement.

Numéro La Presse 30 septembre 1913

Réputée pour la façon dont elle jouait Do- vine de Tartufe, tour à tour avec succès Lisette, Finette ou Agnès, Marie-Elisabeth Joly, qui avait tout d'abord été attachée au Théâtre-Français en qualité de danseuse, décida, pour tenter de ramener le public, qu'elle le jouerait Athalie sur la scène de l'illustre théâtre(...)Marie Joly convainquit ses par- ternaires.

Presse et revues Gil Blas (Paris. 1879)

Puis un médaillon dans lequel se détaille en relief, un buste et une fine tête de femme, avec en exergue : Marie-Elisabeth Joly, artiste du Théâtre- Français(...)Marie-Elisabeth Joly, qui mourut, en effet, à la fleur de l'âge, 37 ans, le 17 floréal, an VI (5 mai 1766), fut une artiste d'une très grande valeur(......).