la brèche au diable

ESPACE NATUREL SENSIBLE

LA BRÈCHE AU DIABLE Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique de type 1
LA BRÈCHE AU DIABLE Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique de type 1

 

 

 

 

Site classé depuis 1974, la Brèche au diable est aussi considérée comme un espace naturel sensible, pour lequel le conseil départemental déploie une politique de protection et de mise en valeur.

La cluse du Laison, encore appelée "la Brèche au Diable", est creusée dans le grès armoricain du flan sud du synclinal d'Urville.

De part et d'autre de cette cluse, s'étend un ensemble de bois, de prairies et de pelouses plus ou moins calcicoles recelant des espèces floristiques intéressantes.

FLORE

Mis à part les bois, on note ici différents types de landes formant des milieux très diversifiés. Parmi les quelques espèces remarquables, citons la Teesdalie à tige nue (Teesdalia nudicaulis), leTrèfle à petites fleurs (Trifolium micranthum), la Potentille argentée (Potentilla argentea), le Silène penché (Silene nutans), le Millepertuis à feuilles linéaires (Hypericum linarifolium), le Bois de Sainte-Lucie (Prunus mahaleb)... Une belle station à Oenanthe faux-boucage (Oenanthe pimpinelloides), espèce protégée au niveau régional, a également été recensée au niveau d'une prairie en bordure du site.

Les habitats rocheux à proximité de la rivière hébergent de nombreuses espèces de Bryophytes dont beaucoup sont rares à l'échelle de la Basse-Normandie.

Ce site est intéressant sur le plan préhistorique, des traces d'occupations du Paléolithique et du Néolithique (nombreux outils, abri sous-roche de la rive droite du Laizon) ayant été découvertes ici.

https://inpn.mnhn.fr/docs/ZNIEFF/znieffpdf/250010785.pdf

Flore , faune  un aperçu (cliquez sur les images)